AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « faut qu'on en parle. » le 26 mars à 10h30

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Laurie

avatar




Messages : 308
Date d'inscription : 05/02/2012
Ville : St-Gilles-Croix-de-Vie, en Vendée (a).

Mon profil
Cagnotte: 11'750€
Mes relations:
Secret:
100/100  (100/100)

MessageSujet: « faut qu'on en parle. » le 26 mars à 10h30   Dim 25 Mar - 19:28

Elle quitta la salle de bain aux alentours des neufs heures, fraîchement préparée et le coeur léger. Les cheveux convenablement lissés, d'un blond presque éclatant, elle enfila un chemisier léger et un jean simple, légèrement troué sur les genoux. Pantalon dont elle se servait régulièrement pour trainer, pour vagabonder. Des chaussures à talons courts vinrent habiller le tout, donnant à Laurie cette allure propre aux jeunes femmes des villes, indépendantes et stimulantes. Tranquillement, elle quitta le premier pour se rendre directement au rez, dans les chambres, les candidats commençaient à peine à se réveiller. Laurie fut surprise de tomber sur Charles, lorsqu'elle entra dans la grande cuisine américaine. Leur dernier entrevue s'était déroulé de manière inespéré et si la jeune femme se sentait étrangement flattée de savoir qu'elle pouvait plaire à un homme, elle ne savait à présent plus vraiment quel rôle jouer face à lui. Lors de leur dernier entrevue, elle avait pris les devants, se montrant pleine d'assurance et mutine, ce matin, elle ne se sentait plus capable de tenir le rôle de la femme fatale à qui personne ne résistait. Prise au dépourvue, elle esquissa un sourire en s'approchant de lui. « Charles. » se contenta-t-elle de lui dire tout en s'avançant un peu plus pour venir déposer un baiser sur la joue du jeune homme. Elle en fit ensuite le tour, laissant sa main glisser le long de ses épaules pour se rendre directement vers le frigidaire. « Comment vas-tu ? » lui demanda-t-elle alors en sortant une pomme et une brique de lait. Elle prit un bol et sorti des céréales, inquiète, elle tourna le visage vers Charles. « Tu as faim ? »


feat. charles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Charles

avatar




Messages : 144
Date d'inscription : 09/02/2012
Ville : Île Ashmore et Cartier

Mon profil
Cagnotte: 13.750
Mes relations:
Secret:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: « faut qu'on en parle. » le 26 mars à 10h30   Lun 26 Mar - 5:55





La bouche pâteuse, les yeux s'ouvrant difficilement, je me dirigeais vers la cuisine. J'ignorais l'heure qu'il était mais la maison baignait dans la faible lueur du soleil levant. Difficile de garder le rythme européen lorsqu'on vit habituellement à l'autre bout du monde. Le décalage commençait à être difficile à supporter surtout que je ne parvenais pas à me caler sur l'heure française, alors avec le changement d'heure n'en parlons pas, c'était l'enfer. Quelle idée de changer d'heure comme ça ? Comment les français faisaient-ils pour s'y faire ?
Cela faisait déjà plusieurs heures que j'errais dans la maison à le recherche d'une âme éveillée avec qui parler. Après avoir passé plus de quarante minutes à l'extérieur de la maison et fumer une cigarette, je me dirigeais à nouveau vers la cuisine. Il était temps de manger un bout ou en tout cas boire un bon café et un verre de jus de fruit. Alors que je verser le jus dans un des verres à notre disposition, Laurie fit son entrée dans la maison. Mon regard se braqua sur elle et lorsqu'elle me toucha, les poils de mes bras se hérissèrent d'un seul coup. Ses lèvres suaves sur ma peau je ne parvenais pas à dire un mot. Quel effet étrange me faisait-elle ! Elle s'éloigna et je la regardais se servir. Peu dormi mais ça va. Et toi ? Je la regardais avec des yeux d'envie, décidément elle avait toujours le même impact sur moi. Je n'ai pas très faim non, je te remercie. Lui répondis-je alors que mon ventre se mis à gargouiller. Je ne ressentais pas la faim, le plus souvent il m'arrivait de rester un ou deux jours sans manger avant d'enfin me rendre compte qu'il fallait que je m'alimente. Et en y pensant, je n'avais pas manger depuis hier au midi. La nicotine et le sucre, jus de fruit en l'occurrence, me suffisaient pour tenir.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Laurie

avatar




Messages : 308
Date d'inscription : 05/02/2012
Ville : St-Gilles-Croix-de-Vie, en Vendée (a).

Mon profil
Cagnotte: 11'750€
Mes relations:
Secret:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: « faut qu'on en parle. » le 26 mars à 10h30   Lun 26 Mar - 9:49

Charles et Laurie avaient réussi à nouer un lien qui était plus ou moins étrange. Entre stratégie ou sincérité, il y avait beaucoup de sous-entendus et de non-dits. Pour Laurie, l'attirance était clairement réciproque, il suffisait de voir comment Charles la dévorait à l'instant des yeux, et si toute cette attirance était pour le moins flatteuse, la jeune femme se demandait si son camarade ne s'attardait pas sur elle simplement pour une question de stratégie. Bien qu'elle ne se soit pas considérée comme étant une candidate importante au sein de la maison, elle savait néanmoins qu'elle possédait l'appui de plusieurs autres candidats, être son ami était donc, de ce fait, plutôt bien vu si l'on en écoutait les précédents commentaires à son égard. Néanmoins, un doute subsistait car Laurie n'était véritablement proche que d'hommes, sinon Carmela, et c'était là que la théorie d'une quelconque stratégie possible faisait un bide complet car Charle aurait dû avant tout choisir une candidate proche des autres filles pour éviter ainsi la nomination, or, ce n'était pas le cas de la jeune Vendéenne qui, pour l'instant, peinait à se faire une place auprès de ses consoeurs. Souriante, elle lui avait proposé de quoi manger, il avait refusé. Alors doucement, elle s'était installée près de lui, avait glissé des céréales dans son bol, puis y avait versé le lait. Elle commençait tout juste à touiller lorsqu'elle releva les yeux vers son camarade. Il avait sur elle un pouvoir d'intimidation qu'elle ne parvenait pas à expliquer, pourtant, elle était persuadé d'être seule maîtresse de la situation. Comme pour son conforter, elle vint poser sa main sur l'avant bras de Charles, sans le quitter des yeux. « Je suis ravie qu'on ne soit que les deux, Charles. » lui glissa-t-elle sur un ton mielleux, faussement provoquant. Elle relâcha sa pression sur le bras du jeune homme et vint attraper sa cuillère. Avec grâce et élégance propre à une femme de son âge, elle porta une première cuillerée jusqu'à ses lèvres et avala une première fois ses céréales. « Mmh... comment tu fais pour ne pas manger le matin, moi sans mon bol de neskwik, je suis bonne pour être de mauvaise humeur toute la journée. » mutine, elle leva les yeux vers Charles, du lait autour de ses lèvres. A mi chemin entre l'ange et le démon, Laurie jouait de ses charmes pour mettre à jour les intentions de son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Charles

avatar




Messages : 144
Date d'inscription : 09/02/2012
Ville : Île Ashmore et Cartier

Mon profil
Cagnotte: 13.750
Mes relations:
Secret:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: « faut qu'on en parle. » le 26 mars à 10h30   Mar 27 Mar - 11:50





Ce ton mielleux, se sourire qu'elle arborait ... Tout ceci m’excitait au plus haut point mais ça avait également le don de me rendre dingue. J'errais entre l'agacement et le désir, la colère et le plaisir. Je la regardais manger, sa question me fit sourire. C'est un entrainement ... Si tu habitues ton corps à manger moins, tu ressens moins la faim. Je savais de quoi je parlais, j'avais habitué mon corps à se satisfaire de peu de nourriture, il fallait maintenant que je l'habitude à moins de nicotine, ce qui ne serait pas chose aisée. Plus je regardais Laurie, plus une question se dessinait dans mon esprit. Joue-t-elle avec moi ? Arrête de jouer avec moi Laurie ... Je ne le supporte pas. Cette phrase était sortie comme la lave d'un volcan, incontrôlable ... Je la fixais, mon regard ne pouvait se détourner du sien, j'attendais une réponse, un geste pour me mettre sur la voie. Sentiments ? Non, je ne crois pas. Attirance ? Oh que oui. Mais ce jeu incessant, cette course poursuite contre l'insaisissable m'épuisais et je ne pouvais pas me le permettre dans une telle aventure.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Laurie

avatar




Messages : 308
Date d'inscription : 05/02/2012
Ville : St-Gilles-Croix-de-Vie, en Vendée (a).

Mon profil
Cagnotte: 11'750€
Mes relations:
Secret:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: « faut qu'on en parle. » le 26 mars à 10h30   Mar 27 Mar - 20:05

Continuant de grignotter sans pour autant perdre son bel éphèbe de vue, elle ne s'attendait pas à ce qu'il rentre dans le vif du sujet aussi rapidement. Elle qui s'attendait simplement à recevoir quelques compliments, à parler de manière légère de ce baiser qu'ils avaient déjà échangé et à se faire part d'autres banalités, voilà que Charles l'attaquait sur un terrain qui s'avérait plus glissant qu'elle ne l'aurait imaginé. Ravalant difficilement, elle manqua de s'étouffer lorsqu'il lui demanda d'arrêter de jouer avec lui. Surprise, elle déglutit ! Avait-il déjà percé à jour le moindre de ses faits et gestes ? Impossible. Elle reprit son calme doucement et haussa un sourcil, cherchant à faire face sans pour autant avoir l'air d'être abattue. « T'y vas pas par quatre chemins, c'est admirable. » Elle esquissa un sourire du mieux qu'elle put, se contentant de garder en elle, bien enfouie, toute la détresse à laquelle elle devait faire face actuellement. Pourquoi ne peut-on jamais appuyer sur la touche rewind lorsqu'on en a besoin. « Je ne joue pas Charles, j'essaie juste de me comporter le plus simplement possible avec toi. T'avoueras que c'est pas chose facile... » Elle le fusilla maintenant du regard, retrouvant doucement son assurance. « Tu m'as embrassée. » En réalité, elle le lui avait demandé, mais Laurie était une femme et une femme, par définition, c'est plein de contradictions non. « T'as beau être attirant, ça n'excuse pas le fait que me laisser partir comme ça, juste après m'avoir embrassée, me laisse perplexe quant à tes réels intentions. Je tiens pas à être un pion dont tu te sers pour avancer dans l'aventure. » Les choses étaient clairs, ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: « faut qu'on en parle. » le 26 mars à 10h30   

Revenir en haut Aller en bas
 

« faut qu'on en parle. » le 26 mars à 10h30

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Faut que je te parle ! Ft Ulrich
» Il faut que l'on parle ! [Gaël]
» Pourquoi organise-t-on tant d'elections en haiti?
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Il ne faut pas boire de sang.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SECRET STORY :: 
 :: Archives RP :: Saison #5 :: Intérieur :: La cuisine américaine
-
Sauter vers: