AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 now you tell me that i'm crazy, trying to survive • 25/04, à 16h32

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Carmela

avatar




Messages : 1106
Date d'inscription : 08/02/2012
Ville : Paris, originaire de la banlieu de Costa Rica.
Humeur : Chaude comme la braise (We all know that my job here is to look hot.)

Mon profil
Cagnotte: 0€
Mes relations:
Secret:
0/100  (0/100)

MessageSujet: now you tell me that i'm crazy, trying to survive • 25/04, à 16h32   Mar 24 Avr - 0:04


ft. Léandre.


S'ennuyer en pleine après-midi, c'est un peu la loose ! Alors pour trouver un nouveau plan d'attaque, Carmela rode dans la cuisine et... le seul truc qu'elle trouve à faire, c'est d'attraper quelques ingrédients et les mélanger ensemble. Quelques minutes plus tard, la voilà entrain de faire des crêpes, et un nombre plutôt conséquent, histoire que toute la maison puisse en profiter... Oui même si elle aurait préféré craché dans certaines crêpes destinées à certaines personnes... Enfin, passons ! Au bout d'un petit moment, il y a une bonne pile dans l'assiette, et plus beaucoup de pâte dans le saladier. Et c'est à ce moment là, qu'une silhouette passe dans la cuisine et la fait sursauter. Enfin, pas un petit truc discret, vraiment le truc de tapette qui te fait bondir à quelques mètres. Donc Carmela observe Léandre et ne peut s'empêcher de se sentir bien idiote, et c'est clair que ça passera pas ça. Sans un mot, l'hispanique se détourne et sort le pot de pâte à tartiner qu'elle pose à côté de l'assiette de crêpe. « Sers-toi si t'as faim... » Elle s'interrompt un peu, ne pensant pas partager des crêpes un jour avec Léandre, et finalement elle se tourne un peu vers lui en haussant légèrement un sourcil. « Sauf si votre ligue de paria te l'interdis. » Lâche-t-elle doucement, faisant référence au prime évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Léandre

avatar




Messages : 718
Date d'inscription : 16/08/2010

Mon profil
Cagnotte: 0
Mes relations:
Secret:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: now you tell me that i'm crazy, trying to survive • 25/04, à 16h32   Mar 24 Avr - 2:06

J'entre dans la cuisine, la mort dans l'âme (oh, que c'est beau) : faut vraiment que je dorme sinon je vais crever. Pourquoi personne nous dit que même si tu branles rien de ta journée, t'es quand même fatigué comme c'est pas permis ? Et pourquoi personne me dit que y'a Carmela, dans cette putain de cuisine ? Je la vois, je grogne, je tourne les talons, et puis je me rappelle que je la déteste pas. Bon, je pose mon cul contre un placard et je lève les yeux vers elle.
- Sers-toi si t'as faim. Sauf si votre ligue de paria te l'interdit.
- Elle m'interdit aussi de parler avec l'ennemi.
C'est bien pour ça que je m'adresse à elle et que je me roule une crêpe aussi sec. J'ai toujours été tellement doué pour respecter les voeux, les promesses, un certain nombre de pactes à la con, aussi. Bref. Je les collectionne, quoi.
- Alors c'est le grand amour avec Dimitri ? Vous êtes très touchants.
J'en ai pas tellement envie mais, moi aussi, je peux reparler de ce prime. Je crois pas que j'avais compris toutes les ficelles de l'affaire en m'engageant là-dedans. Par exemple, le sentiment de Dimitri à l'égard de Carmela. Et réciproquement. J'ai bien fait d'arriver après tout le monde que pour certains points, sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carmela

avatar




Messages : 1106
Date d'inscription : 08/02/2012
Ville : Paris, originaire de la banlieu de Costa Rica.
Humeur : Chaude comme la braise (We all know that my job here is to look hot.)

Mon profil
Cagnotte: 0€
Mes relations:
Secret:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: now you tell me that i'm crazy, trying to survive • 25/04, à 16h32   Mar 24 Avr - 2:41

Carmela a un léger sourire en coin en entendant la réponse de Léandre avant de passer la poêle sous l'eau et la laisser dans l'évier. Mais oui, elle ferait la vaisselle plus tard. Finalement l'hispanique débarrasse un peu tout en l'entendant parler de Dimitri, et elle a un sourire amusé. Oui, bien sûr. C'était facile. Tout en posant une bouteille de thé à la pêche sur la table, elle s'assoit et lâche. « Je pense le demander en mariage bientôt. » Non sérieusement, c'était l'homme le plus inintéressant de la terre au yeux de Carmela, et qui ne méritait certainement pas d'être encore dans la maison en ce moment. Bon, c'est sûr que c'est parce qu'il y a le départ d'Arthur sous tout ça, et que du coup il lui faut un fautif. En faite, ça aurait très bien pu être Léandre puisque le choix lui revenait à lui. Et les yeux de la belle se pose un instant sur le jeune homme avant de hausser les épaules. « Enfin, j'ai compris, évitons le prime. J'ai une meilleure question pour toi... » Il était temps de jouer carte sur table, ou plutôt crêpe sur table. Carmela croise un peu ses jambes et se penche au-dessus de la table, montrant Léandre du doigt quelques secondes. « Est ce que tu penses qu'un jour on arrivera à se parler sans que ça finisse presque en guerre ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Léandre

avatar




Messages : 718
Date d'inscription : 16/08/2010

Mon profil
Cagnotte: 0
Mes relations:
Secret:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: now you tell me that i'm crazy, trying to survive • 25/04, à 16h32   Mar 24 Avr - 6:25

Carmela ou Dimitri, j'ai pas choisi. Et je vais pas le faire. Sur le principe, j'aime mieux Dimitri, mais j'oublie pas que c'est loin d'être la grande amitié... et, en plus, ça me regarde pas. Non, en fait, je m'en branle. Alors ne parlons pas de ce prime, oui. J'engloutis une nouvelle crêpe en l'écoutant. Ouais, je l'écoute. Pas croyable, hein ?
- Un jour, on arrivera à se parler sans que ça finisse presque en guerre ?
- Pour quoi faire ?
J'hausse les épaules. Pour moi, ça peut rester comme ça. Puis je regarde ses crêpes. Bah, y'a pas tout à jeter. Je me rappelle même pas pourquoi j'aime pas me retrouver dans la même pièce qu'elle. Rien que ça, ça doit motiver une trêve, non ?
- Mon secret, c'est pas d'être devin.
Je sais même pas pourquoi elle me rend désagréable. Plus qu'avec les autres, je veux dire. Sûrement pas d'atomes crochus, ou l'une de ces conneries préconçues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carmela

avatar




Messages : 1106
Date d'inscription : 08/02/2012
Ville : Paris, originaire de la banlieu de Costa Rica.
Humeur : Chaude comme la braise (We all know that my job here is to look hot.)

Mon profil
Cagnotte: 0€
Mes relations:
Secret:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: now you tell me that i'm crazy, trying to survive • 25/04, à 16h32   Mer 25 Avr - 7:16

Alors qu'elle finit sa crêpe, Carmela se sert un verre d'ice tea, avant de faire de même pour Léandre, se rendant compte que c'est plus un réflexe qu'autre chose. Peut-être même qu'il voudrait pas de son thé, et la Brune finit par hausser un peu les épaules finalement. « C'est dommage, Sorcière et Devin, on auraient pu faire un truc cool ensemble. » Elle lève un peu ses yeux vers le plafond en se roulant une deuxième crêpe. « On aurait pu ouvrir un truc de voyance et de talisman, je suis sûre qu'on se serait fait pas mal de thunes comme ça... » Finalement elle reporte son attention sur Léandre alors qu'un léger sourire moqueur dessine ses lèvres. Elle comprend même pas pourquoi le courant ne passe pas avec Léandre, et en faite c'est ce qui la perturbe le plus... genre, ça serait ainsi. Paf, la nature aurait décidé que Carmela et Léandre se détesteront et n'arriveront même pas à rester dans une pièce plus de quelques minutes sans que ça dégénère. « Je dois quand même avouer que t'es plutôt intriguant dans ton genre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Léandre

avatar




Messages : 718
Date d'inscription : 16/08/2010

Mon profil
Cagnotte: 0
Mes relations:
Secret:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: now you tell me that i'm crazy, trying to survive • 25/04, à 16h32   Mer 25 Avr - 9:11

J'hoche machinalement la tête à tout ce qu'elle dit. Et, si vous voulez mon avis, elle parle beaucoup trop pour ce qu'elle a à dire... Merde, je recommencer. Bon, j'inspire, je fais comme si je passais un moment ultra sympa. C'est pas gagné.
- Je suis sûre qu'on se serait fait pas mal de thunes comme ça..
- C'est ça. Puis on embarquerait Ronnie pour montrer la bêtise humaine à son plus haut niveau, et tout ça à travers le monde.
Je soupire longuement. Vraiment longuement.
- Après, on s'étonne que je préfère rester dans ma cave que voir des gens.
Soit dit en passant, c'est pas exactement une cave. Mais nous reviendrons sur ce chapitre de ma vie un peu plus tard. Sur le moment, c'est pas le sujet.
- Je dois quand même avouer que t'es plutôt intriguant dans ton genre.
- Je vois pas pourquoi.
Et, à plus forte raison, je peux pas lui retourner le... euh, compliment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carmela

avatar




Messages : 1106
Date d'inscription : 08/02/2012
Ville : Paris, originaire de la banlieu de Costa Rica.
Humeur : Chaude comme la braise (We all know that my job here is to look hot.)

Mon profil
Cagnotte: 0€
Mes relations:
Secret:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: now you tell me that i'm crazy, trying to survive • 25/04, à 16h32   Mer 25 Avr - 9:47

« Tu te moque de ce que je dis, mais je suis sûre que ça rapporterait. » lâche l'hispanique avec un léger sourire amusé, tout en restant sur ses gardes. En faite, quand elle est avec Léandre, elle ne peut pas être elle à 100%, parce qu'elle se dit qu'il la juge sans arrêt. Ce qui n'est peut être pas faux. En tout cas elle ne sait pas, mais c'est certainement qu'ils n'ont pas le même humour. Enfin bon. Carmela continue de manger avant de boire son thé à la pêche. « T'habite vraiment dans une cave ? » ne peut-elle s'empêcher de demander, puisque cette phrase l'a perturbé... en même temps il a pas a être comme ça s'il veut pas qu'on lui pose des question. Oui, ce n'est pas une raison valable. Et finalement elle hausse un peu les épaules à sa remarque. « Je sais pas, t'es toujours grognon, et t'as pas peur de dire ce que tu penses. » Elle marque une pause, croisant ses jambes sous la table, avant de reprendre. « Il y en a beaucoup ici qui se disent être des grandes gueules, mais les remarques sont toujours pas aussi bien placées que les tiennes. » Oui, celles de Léandre étaient dérangeantes, certainement parce qu'il les disait de façon si naturelle, alors que les autres se forçaient. Carmela ne sait pas, mais c'est ça qui lui plaît chez Léandre. Oui, il y a des trucs qui lui plaisent chez Léandre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Léandre

avatar




Messages : 718
Date d'inscription : 16/08/2010

Mon profil
Cagnotte: 0
Mes relations:
Secret:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: now you tell me that i'm crazy, trying to survive • 25/04, à 16h32   Mer 25 Avr - 10:04

Un peu plus tard, c'est donc maintenant. Je la regarde, dans l'espoir, je sais pas, qu'elle ravale sa question avant de l'avoir balancé. Nan, faut pas y compter, Mercure passe pas dans mon signe, aujourd'hui. Dommage pour moi.
- T'habites vraiment dans une cave ?
- Ouais, entre le rosé et le rouge.
On peut dire ce qu'on veut, ça pourrait avoir son charme. J'essaierai.
- C'est un sous-sol. Mais quand t'as un hectare où personne peut te faire chier, tu t'en fous que ce soit six pieds sous terre. Tant que ça t'appartient...
C'est mal agencé, c'est moche, ça sent la mort... bref, c'est chez moi. Quant à Carmela, elle continue. Je sais pas ce qu'ils ont avec la franchise, dans cette émission. Le but, c'est pas de mentir ? Donc ça sort autant du lot de dire un peu ce qu'on pense ? En plus, j'ai pas de mérite, je dis bien ce qui m'arrange. Ah bah tiens, justement :
- Te demander si c'était si bien que ça de niquer avec Juan, c'est assez bien "placée" pour toi ou je peux m'arrêter là et bouffer des crêpes tranquille ?
Effectivement, y'a pas de secret qui tienne, dans cette baraque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carmela

avatar




Messages : 1106
Date d'inscription : 08/02/2012
Ville : Paris, originaire de la banlieu de Costa Rica.
Humeur : Chaude comme la braise (We all know that my job here is to look hot.)

Mon profil
Cagnotte: 0€
Mes relations:
Secret:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: now you tell me that i'm crazy, trying to survive • 25/04, à 16h32   Mer 25 Avr - 12:56

« Charmant endroit. » Elle parle évidemment du rosé et du rouge. Oui, cette remarque l'a fait rire, surtout que ça lui rappelle qu'on lui a collé l'étiquette de l'alcoolique fêtarde, donc autant jouer son rôle jusqu'au bout. Carmela l'écoute attentivement, pour une fois, et baisse un peu son regard en l'entendant. « Ouais, tu m'étonnes. Ca fait longtemps que t'y es ? » Elle ne sait même pas si elle peut parler d'habiter en faite... Et en plus elle a peur de jouer la fille indiscrète, pas que Léandre se braque ou quoi que ce soit d'autre. Mais en faite non, c'est elle qui manque de se braquer, s'étouffant presque avec sa crêpe lorsque Léandre fait référence à Juan. L'hispanique le regarde à nouveau, du style ''ça va, j'ai compris'' puis hausse un peu les épaules avant de lâcher, faisant presque la moue : « T'as qu'à essayer, on pourra comparer après. » Après tout c'était son truc d'embrasser tout le monde et tout ça, non ? Autant tester d'autres choses aussi. Finalement elle secoue la tête. « Non, ne réponds même pas à ça en faite, mangeons des crêpes. » C'est la réponse qu'elle aurait du choisir depuis le début.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Léandre

avatar




Messages : 718
Date d'inscription : 16/08/2010

Mon profil
Cagnotte: 0
Mes relations:
Secret:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: now you tell me that i'm crazy, trying to survive • 25/04, à 16h32   Mer 25 Avr - 23:01

Maintenant, je la fais rire... C'est qu'il y a du progrès, même si ça ne parvient pas à m'arracher un seul sourire. Attendez, c'est Carmela. C'est presque devenu un principe de l'envoyer chier. Ou, je sais pas, une question de survie. Dans tous les cas, j'encaisse pas beaucoup de ses remarques, alors imaginez un peu pour ses questions.
- Ca fait longtemps que t'y es ?
- J'ai commencé à me décomposer, pour te dire.
Le reste de ses paroles ne m'arrange pas tellement. Je sais pas quel problème j'ai avec la franchise, mais je ne vois pas sa réplique d'un bon oeil. Du coup, je balance pour Juan. Qu'est-ce qu'elle imagine ? Que ça passe inaperçu ? Le bruit court déjà un peu partout et, si je parle pas beaucoup, j'en entends toujours trop. Jusqu'à voir sa réaction, j'étais même pas sûr de cette info. Voilà qui est fait.
- Je me disais aussi...
Au moins, elle est d'accord pour se contenter de manger des crêpes.
- Tu te lasses pas, c'est affolant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carmela

avatar




Messages : 1106
Date d'inscription : 08/02/2012
Ville : Paris, originaire de la banlieu de Costa Rica.
Humeur : Chaude comme la braise (We all know that my job here is to look hot.)

Mon profil
Cagnotte: 0€
Mes relations:
Secret:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: now you tell me that i'm crazy, trying to survive • 25/04, à 16h32   Jeu 26 Avr - 5:28

A la réponse de Léandre, Carmela hoche un peu la tête et ne préfère pas s'étendre sur le sujet... Enfin, quoi, ça met mal à l'aise. Donc elle termine sa crêpe et finit par relever un peu son regard, se rendant compte alors qu'elle s'est fait avoir par le Candidat, et elle ne peut s'empêcher de froncer un peu ses sourcils. Oui, bah en même temps si elle arrêtait de s'emporter si facilement aussi. « Oh ça va, hein... » murmure-t-elle finalement et elle ne peut s'empêcher de hausser un sourcil en entendant sa dernière phrase. Comment ça se lasser ? De manger des crêpes ? De rester en sa compagnie ? Ca doit être ça. « Faut croire que je suis maso. » Elle hausse un peu les épaules, comme pour dire que tout ça n'a pas d'importance et finit par terminer son verre de thé avant de regarder Léandre. « Faut dire que t'es pas mal dans ton genre aussi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Léandre

avatar




Messages : 718
Date d'inscription : 16/08/2010

Mon profil
Cagnotte: 0
Mes relations:
Secret:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: now you tell me that i'm crazy, trying to survive • 25/04, à 16h32   Jeu 26 Avr - 6:44

Je ne peux pas m'empêcher d'avoir un sourire satisfait en entendant Carmela râler un peu après moi... J'imagine que sa partie de jambes en l'air avec Juan, même si ce n'est pas un secret, c'est pas un truc dont on parle. Ça doit être ça, la politesse minimum : éviter soigneusement certains sujets. J'ai oublié d'être poli. Et c'est à croire qu'elle est masochiste, effectivement.
- Faut dire que t'es pas mal dans ton genre aussi.
- Sauf que, moi, je sais que j'aime pas les gens.
C'est vrai. Je pensais pas rentrer dans Secret Story et me faire une blinde de copains... Je sais qui je supporte, exactement comme je l'imaginais. Maintenant, faut faire des efforts pour de pures raisons de promiscuité.
- Et j'ai pas le choix.
Je peux toujours quitter l'aventure, mais non merci. Je vais pas renoncer pour des difficultés dont j'avais déjà pleinement conscience avant d'entrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carmela

avatar




Messages : 1106
Date d'inscription : 08/02/2012
Ville : Paris, originaire de la banlieu de Costa Rica.
Humeur : Chaude comme la braise (We all know that my job here is to look hot.)

Mon profil
Cagnotte: 0€
Mes relations:
Secret:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: now you tell me that i'm crazy, trying to survive • 25/04, à 16h32   Dim 29 Avr - 9:45

« Au moins tu n'abandonne pas. » Et c'était bien, d'après Carmela, elle trouvait que Léandre arrivait quand même à supporter des choses sans tout envoyer en l'air. Non, il envoyait juste chier certaines personnes -dont Carmela- mais au moins il était tranquille avec lui-même. C'était sans doute cool comme principe. Carmela est aussi du genre à ne pas aimer les gens, sauf ceux qui l'intéressent, et avouer ça, reviendrait à avouer que dans le fond Léandre n'est pas sa source numéro une d'emmerdes dans la maison. Autant mourir, d'ailleurs cette conversation devenait n'importe quoi. On ne partage pas des crêpes avec l'ennemi. C'est bien le bordel en ce moment, voilà. Il fallait déguerpir au plus vite, et les iris de Carmela rencontrent celles de Léandre, et elle ne peut s'empêcher de pousser un léger soupir. Vite, barre-toi. Et l'hispanique se lève alors en adressant un léger sourire au Candidat. « Vaut mieux pas qu'ils nous voient manger des crêpes ensembles, toute la Maison penserait qu'on se réconcilie... » Elle hausse un peu les épaules. « Parce que c'est toujours magique de me foutre de toi quand tu sais pas faire une machine. » Et elle garde son sourire tout en prenant la fuite sur ces belles paroles, s'échappant vers les chambres. Vallait mieux, sinon elle allait se retrouver à parler petites culottes et assouplissants avec Léandre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: now you tell me that i'm crazy, trying to survive • 25/04, à 16h32   

Revenir en haut Aller en bas
 

now you tell me that i'm crazy, trying to survive • 25/04, à 16h32

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» First Night : " A Crazy Man in Délirium" [pv Ed Free & Hélène Metz]
» Crazy Minds
» la Crazy Time recrute!!!
» 03. Redhead, you konw you're driving me crazy right ?
» - Gallery of a crazy newbie -
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SECRET STORY :: 
 :: Archives RP :: Saison #5 :: Intérieur :: La cuisine américaine
-
Sauter vers: