AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 kill kill (AFTER/MIDNIGHT)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Gabin

avatar




Messages : 824
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 31
Ville : Originaire de Perpignan, vit désormais à Paris

Mon profil
Cagnotte: 5,625 euros.
Mes relations:
Secret:
0/100  (0/100)

MessageSujet: kill kill (AFTER/MIDNIGHT)   Mer 6 Juin - 2:15

W/MARCO

Gabin l'observait avec insistance. Dans la pénombre du coin où il s'était prostré pour fumer, il détaillait les moindres faits et gestes de son ancien camarade et rival. Il était passé par différents stades d'approche avec Marco au cours de la semaine. D'abord taquin, il avait essayé de se montrer coquin. Mais la fermeté, l'hermétisme et l'ambigüité dont faisait preuve le chroniqueur avaient laissé pantois l'espagnol qui ne comprenait pas de quelle manière il devait s'y prendre pour le faire craquer. Ou tout du moins, pour le faire avouer. Car ses interrogatoires et tests ne s'étaient jamais révélés concluants, soldés par des réponses tendancieuses, frustrantes. Et pourtant, il s'agissait d'une évidence pour le brun, du moins jusqu'à maintenant. Jusqu'à ce geste, durant le prime. Tout aspect catégorique vis à vis de la sexualité du gynécologue semblait balayé par un flot d'incertitude.
Aussi, cela agaçait profondément le nageur qui tâchait désormais de procéder avec méthode et discrétion. Ainsi camouflé dans cette opacité vaporeuse, il avait tout le loisir de détailler l'attitude de sa proie. Il calcula dans sa tête les preuves qui accablaient Marco et ses nombreuses manipulations quant à sa véritable nature. Il nota ainsi dans son calepin imaginaire certains détails qui avait attiré son attention.
- Marco avait le corps d'une idole gay.
- Le bassin de Marco ondulait beaucoup trop lascivement lorsqu'il dansait.
- Concentrer de tels efforts de musculation sur son fessier n'était pas un choix anodin selon Gabin.
Pourtant, plus d'un aspect supposait le contraire.
- Marco était un salaud.
- Marco n'avait à sa connaissance, connu aucun rapprochement public avec un autre homme.
- Marco ne cessait de faire de l'œil à Joan et Carmela.
Frustré de cet enchevêtrement d'hypothèses en aucun cas concluantes, l'apollon écrasa avec détermination la cigarette qu'il tenait entre ses lèvres et traversa la piste à grand renfort de bousculade. Il se planta derrière l'accusé et lui attrapa le bras sans douceur.
« Suis-moi. » Lui ordonna-t-il, d'un ton froid et décontenançant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Marco

avatar




Messages : 1673
Date d'inscription : 21/07/2010
Age : 32
Ville : Paris

Mon profil
Cagnotte: /
Mes relations:
Secret:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: kill kill (AFTER/MIDNIGHT)   Mer 6 Juin - 3:50

Marco était convié à la soirée consacrée à la grande gagnante de cette sixième édition de secret story : beth. Il n'était pas obliger d'y assister et n'était même pas sur que la grande gagnante en question y assisterait elle-même. Mais pourquoi pas ? C'était simplement une occasion pour faire la fête. Malgré les idées reçues, l'Ancien n'était pas un habitué du monde de la nuit, ou plus depuis quelques années dira t-on plutôt. Il était cependant très à l'aise lors de son entrée dans la boite de nuit, directement dans l'ambiance. C'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas. Des saluts rapides de loin à d'autres anciens candidats, quelques mots à d'autres et le voilà lancé sur la piste de danse, coller serré en compagnie d'une jeune femme. Quelques minutes passent, ils se rapprochent de plus en plus sous les sons tapageurs.
Jusqu'à qu'il soit interrompu, d'une manière assez brusque. Changement radical d'ambiance. Marco se retourne tandis que Gabin garde sa main serrée autour de son bras. Il ne comprend pas ce qu'il veut, ne l'entend pas non plus à cause de la musique. Intrigué, il décide de laisser en plomb la jeune femme -qui soit dit en passant ne tarde pas à se trouver un nouveau cavalier- et de suivre le mannequin qui leur fraye un chemin jusqu'à un coin plus tranquille. Marco en profite pour prendre un verre sur un plateau lorsqu'ils passent près du bar. « Tu voulais une danse peut-être ? » fit-il sur un ton léger en passant le bout de sa langue sur sa lèvre supérieur après avoir bu une gorgée. Il s'assit, captant enfin la mine déroutée du jeune homme. Il fronça légèrement les sourcils, incapable de savoir pourquoi Gabin agissait si bizarrement. Son air plus sérieux fait disparaitre sa malice, il s'inquiète un peu. « Qu'est-ce qui y a Gabin ? » demanda t-il alors soucieux.


    « L'hypocrisie se cache parfois sous la franchise du regard. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabin

avatar




Messages : 824
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 31
Ville : Originaire de Perpignan, vit désormais à Paris

Mon profil
Cagnotte: 5,625 euros.
Mes relations:
Secret:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: kill kill (AFTER/MIDNIGHT)   Mer 6 Juin - 4:24

Il le suivit, docilement, et le jeune homme les amena sans réfléchir dans un petit salon a priori privé, séparé de la piste par un muret et une obscurité saisissante. Il observa, stoïque, Marco s'installer sur un canapé de cuir, un verre à la main. Un sourire mauvais s'étala sur ses lèvres à la première réplique du jeune homme, préférant l'ignorer plutôt que de commencer à le frapper maintenant. Qu'il était insupportable. Gabin croisa plutôt les bras sur sa poitrine musculeuse, en attente. De quoi? D'une attitude positivement sérieuse de la part de son interlocuteur. Attitude qu'il ne tarda pas à adopter puisqu'il comprit sans qu'il n'ait besoin de s'époumoner que quelque chose clochait. La question fit tiqué l'espagnol, qui vit ses plans se modifier sensiblement. Il serra la mâchoire, toujours debout devant lui. Comment dire? Son impulsivité parlerait pour lui.
« Y'a des choses que je tolère moyennement. » Débuta-t-il d'une voix posée, quoique légèrement chevrotante. La colère commençait à gonfler dans l'estomac du beau brun. Ses iris incendiaires fusillèrent celles du gynécologue. « Qu'on se foute de ma gueule et qu'on me fasse passer pour un con, entre autre. » Poursuivit sans ciller l'ex-candidat en déposant un genoux menaçant sur la banquette où était installé le chroniqueur. « Or c'est ce que tu t'amuses à faire depuis une semaine, Marco. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Marco

avatar




Messages : 1673
Date d'inscription : 21/07/2010
Age : 32
Ville : Paris

Mon profil
Cagnotte: /
Mes relations:
Secret:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: kill kill (AFTER/MIDNIGHT)   Mer 6 Juin - 5:02

Gabin commence et déjà, le Gynéco sent l'intensité de ses émotions dans sa voix. Pour autant, il soutient le regard, nullement déstabilisé, en apparence du moins. Il se plait à rester indifférent, contrastant complètement avec le jeune homme en face. Ce n'est même pas volontaire, consciemment dirigé contre lui pour le mettre à bout. Il comprend qu'il est en colère contre lui, prêt à lui foutre son poing à la gueule. Il n'est toujours pas impressionné, continue de soutenir le regard sans chercher à l'éviter. Mais encore ? L'ancien chroniqueur ne comprend pas ses propos. Effectivement, il s'est moqué de lui mais il n'estime pas être allé trop loin ni même très loin. C'est surtout ça qu'il ne comprend pas, sa réaction démesurée.
Le jeune homme s'appuie contre le dossier du canapé, relève les yeux vers le mannequin. « Tu es Gabin, tu passes pour un con par défaut. » lança t-il avec un sourire narquois. Cette fois, il n'a plus d'excuses. Il est conscient de sa provocation. Il trouve la situation si ridicule qu'il ne peut s'empêcher d'en rajouter. Il croise les bras à son tour. Quel est l’intérêt de cette entrevue ? Il s'attendait à avoir des excuses ? Déjà des excuses venant de Marco c'était difficile, ça l'était d'autant plus pour des dégâts minimes, à son sens. « T'as beaucoup bu ? » demande t-il finalement, ne voyant que cette explication à ses interrogations. « T'as beau me détester, ce n'est pas mon cas. Je dirais que je t'apprécies plus que tu ne le crois. » confia t-il. Ne dit-on pas qui aime bien châtie bien ? Si ce dicton ne veut rien dire pour certains, il prend tout son sens chez Marco. « Assis-toi et calme-toi, t'es ridicule. »


    « L'hypocrisie se cache parfois sous la franchise du regard. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabin

avatar




Messages : 824
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 31
Ville : Originaire de Perpignan, vit désormais à Paris

Mon profil
Cagnotte: 5,625 euros.
Mes relations:
Secret:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: kill kill (AFTER/MIDNIGHT)   Mer 6 Juin - 5:21

S'il y avait quelque chose que Gabin ne parvenait à supporter, c'était la perte de contrôle. Notamment dans le genre de situation où il s'imaginait comme dominant, et ce du début à la fin de l'entrevue. Alors face à ce Marco impassible et cinglant, il ne put que grincer des dents en sentant les rennes lui échapper. Il se sentait lesté. Le brun desserra ses bras à mesure que son interlocuteur commençait à prendre la parole. Il lui fit remarquer, d'abord, qu'il passait pour un con par nature, ce à quoi il ne trouva rien à répondre d'audible. Il se contenta de soupirer, la réaction déconcertante du marseillais lui fit piquer un fard et il fut partager un instant entre l'exécution de son plan d'origine ou au contraire, une tournure bien plus violente et belliqueuse. Il n'en fit rien. Le gynécologue s'interrogea sur le taux d'alcoolémie que pouvait éventuellement trainer Gabin. Était-ce donc la seule explication logique, selon lui, d'un tel emportement? Le nageur se sentit bousculé par cette question. Que l'on puisse résumer ses piques de colères à de simples excès, c'était là quelque chose qui lui apparaissait comme difficilement tolérable. Déglutissant de surprise, déconcerté par ces propos, il riposta avec vigueur tout en se redressant du canapé. « Mais ça n'a absolument rien à voir! » Se défendit-il donc en levant, baissant, levant puis agitant les mains devant lui, le tout dans une série de geste théâtrale témoignant de sa douce fureur. Il se calma en l'entendant exprimer ses 'sentiments', et le fusilla d'un regard interloqué, le sourcil dangereusement haussé sur son front plissé par le souci. Il s'installa docilement lorsque son ancien camarade lui intima de le faire. Le dos droit et les mains jointes sur ses genoux, l'apollon planta ses deux billes chocolatées sur la table devant lui, buté. « N'essaye pas de tempérer les choses parce que tu sens que ta belle gueule est passablement en danger. Je te fais très difficilement confiance. Pour ne pas dire pas du tout. Car effectivement, je te déteste.» Formula-t-il avec clarté en levant les yeux vers lui. Il leva ces derniers au plafond, blasé. « Je ne t'ai pas amené avec moi pour discuter de ça. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Marco

avatar




Messages : 1673
Date d'inscription : 21/07/2010
Age : 32
Ville : Paris

Mon profil
Cagnotte: /
Mes relations:
Secret:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: kill kill (AFTER/MIDNIGHT)   Mer 6 Juin - 5:52

Gabin se met à s'agiter, ce qui fait hausser un sourcil perplexe au Gynéco. Il parait si désemparé, juste incompréhensible pour lui. Il l'observe, attend qu'il s'explique davantage mais les explications ne viennent pas encore. Il préfère mettre sa parole en doute, ce qui n’atteins pas tellement Marco, pour changer. Ce n'est pas surprenant qu'il ne le croit pas et qu'il ne lui fasse pas confiance. Malgré tout, il était sincère. Comment lui prouver ? « Je n'ai pas le sentiment d'être en danger, je devrais ? » demanda t-il, presque en tendant sa joue par pure provocation, simplement pour lui prouver qu'effectivement il n'avait pas peur d'un soudain geste violent de sa part. Et puis, pourquoi belle gueule ? Marco ne vantait jamais les mérites de son physique, au contraire. Il se trouvait banal, sa gueule loin d'être belle. C'est comme ça qu'il se voyait et qu'il s'était toujours vu, d'où cette incompréhension de plus. Sa confiance en lui n'était cependant pas une façade mais il n'associait pas beauté et confiance.
S'il ne lui reprochait pas ses réflexions concernant son intelligence, il restait encore une chose. Une chose à laquelle il n'avait pas pensé au départ. « Alors.. » laisse t-il en suspend en s'approchant de lui, sa main venant appuyer délicatement sur sa joue piquante, de sorte à ce qu'il le regarde. Il plante ses yeux dans les siens, l'observe et laisse tomber sa main. Sa réaction répond à sa question. « C'est ça ? Tu me reproches ce genre de gestes ? Il t'en faut peu. » fit-il léger, un mince sourire aux lèvres. « Où est le problème ? »


    « L'hypocrisie se cache parfois sous la franchise du regard. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabin

avatar




Messages : 824
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 31
Ville : Originaire de Perpignan, vit désormais à Paris

Mon profil
Cagnotte: 5,625 euros.
Mes relations:
Secret:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: kill kill (AFTER/MIDNIGHT)   Mer 6 Juin - 6:23

Qu'il tende sa joue vers lui par pure provocation est une chose, mais qu'il ose déposer sa main sur celle du brun en est une autre. Gabin, à ce contact, loucha sur le bras que Marco venait d'étirer vers lui pour le toucher. La réaction aurait pu être adorable tant l'hébètement sur le visage du jeune homme était palpable. Seulement, révulsé, il fronça aussitôt le nez comme il conviendrait de le froncer à la vue d'un chewing-gum collé sous sa semelle. Quelque chose de pathétique dont on ne parviendrait à se débarrasser, et qui nous agacerait sensiblement. En dégageant d'un mouvement ferme du menton sa joue rebondit de la paume du gynécologue, le nageur prouvait une nouvelle fois sa difficulté à adopter un comportement diplomate face à son bourreau. Qu'importe le pincement que provoquèrent au creux de son ventre les doigts du chroniqueur sur lui, il ne pouvait se résoudre à baisser les armes. Il n'avait, tout simplement, pas confiance en lui. Pas suffisamment du moins pour passer aux aveux. Quels aveux? L'espagnol se posait encore la question tandis que d'un geste ferme, sa main vint se serrer autour de celle du marseillais, geste visant à capter toute son attention. Il ne sût quoi répondre et laissa ses lèvres en suspend sur des mots qu'il ne parvenait à trouver. Puis finalement, il choisit la carte de l'honnêteté. Le problème, donc? « Tu as très bien perçu l'effet que tu as sur moi, Marco. » L'accusa-t-il donc en plantant sur lui un regard dur, cerné par ses sourcils bruns froncés de dégout. Il ne pouvait nier que sa relation légère avec l'ancien candidat l'avait fait réfléchir ces derniers temps. Pourvu d'un cœur, il pouvait dans certains moments d'insouciance se voir tourmenter par quelques gestes, lui aussi. Et comme avec Kasia par le passé, il se sentait une nouvelle fois pris au dépourvu, et forcément humilié. Aussi décida-t-il de lâcher cette main qu'il tenait toujours pour s'éloigner un peu du garçon, adoptant une attitude des plus indifférentes. « Le problème c'est que tu en joues. Tu manipules, tu n'es pas clair dans tes intentions. Du moins tu ne l'étais pas avant maintenant. » Il leva les yeux vers lui. « Désormais que j'ai compris où tu voulais véritablement en venir, je ne vois pas l'intérêt de rester ici plus longtemps. » S'il avait pensé pouvoir le séduire il y a quelques heures encore, ce n'était plus le cas désormais. Éclairé sur les préférences du gynéco, Gabin ne préférait pas s'attarder en sa compagnie et tout gâcher des quelques progrès qu'ils avaient fait l'un envers l'autre. Aussi, et après quelques secondes d'hésitation, il se redressa sur ses jambes afin de quitter au plus vite son pote.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Marco

avatar




Messages : 1673
Date d'inscription : 21/07/2010
Age : 32
Ville : Paris

Mon profil
Cagnotte: /
Mes relations:
Secret:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: kill kill (AFTER/MIDNIGHT)   Mer 6 Juin - 8:11

« Je n'avais pas conscience que je pouvais te destabiliser à ce point. » souffla t-il presque désolé. Gabin était surement habitué à recevoir des tonnes et des tonnes d'attentions, pourquoi les siennes l'auraient chamboulé ? Marco ne se rendait pas compte de ses gestes à vrai dire. Il ne s'était pas dit qu'il torturerait Gabin en soufflant le chaud et le froid, il n'avait jamais eu l'intention de l'humilier, de lui donner de faux espoir, ni même de jouer avec lui. Pour une fois, il n'avait rien calculé. Il prenait juste les choses comme elles arrivaient. A t-il manipulé ? Si Gabin ressentait cette sensation, c'était alors inconsciemment. Les informations lui arrivaient en pleine figure sans qu'il ne montre aucune émotion. Et lorsque Gabin se leva, Marco eut un geste tout à fait idiot, qui ne lui ressemblait en rien. Il se saisit de son poigné pour le retenir. Même lui fronça les sourcils lorsqu'il prit conscience, et le lâcha immédiatement. Il avait beau se demander pourquoi il avait agi ainsi, il ne trouva aucune réponse. Son inconscient avait parlé à sa place. « Part, je vais rester un peu ici avant. » fit-il en retrouvant son visage fermé. A quoi bon ? Gabin était désormais sur d'une chose, il ne comptait plus rien dire qui puisse le mettre dans le flou de nouveau, la raison de son coup de gueule. Peu importe la vérité.


    « L'hypocrisie se cache parfois sous la franchise du regard. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: kill kill (AFTER/MIDNIGHT)   

Revenir en haut Aller en bas
 

kill kill (AFTER/MIDNIGHT)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Kill, kill ... And Cry ... [PV Ethan]
» Mohwork eul Braillou KILL KILL KILL!
» Kill. Kill. Kill. What else ?
» Born to kill all lives...
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SECRET STORY :: 
 :: After Prime
-
Sauter vers: